Savoir plier son karaté gi (kimono)

Pliage du karategi


Bien qu'il y ait des méthodes traditionnelles pour plier les tenues, cette pratique n'est pas courante au Japon. Le karate-gi y est accrochée sur un support ou un cintre peu après l'entraînement, il n'y a pas besoin d'un pliage approprié. Il arrive que certaines personnes fassent broder leur nom sur les manches de leur keikogi. Ces pratiques sont courantes au Japon, où il est fréquent de laisser son keikogi dans le dōjō. Individualiser son keikogi est alors une nécessité. Afficher son nom est aussi considéré au Japon comme une marque d'humilité. En effet, cela signifie que le pratiquant ne se considère pas assez important pour que l'enseignant ait retenu son nom. En revanche, ce type de distinction est assez mal vu en France.


Par contre, les dojo sont rare chez nous. La pratique de notre art se fait le plus souvent dans une salle polyvalente que la ville met à disposition des clubs quelques heures par semaine. Aussi, dans ce cas il peut etre utile de savoir plier son karate-gi. Et dans se cas, pourquoi ne pas le faire avec la méthode traditionnelles..

 

                                                         
 
 
 
Il est important pour avoir le respect de soi-même  et d'avoir un karaté gi ( ce que tout le monde nomme "kimono") bien plié. Prendre soin de soi et sa tenue fait partie de la discipline du karaté do qui a pour but de perfectionner principalement le caractère.
 


Réagir


CAPTCHA